Chers amis de Bolivie

Depuis Paris où je me trouve actuellement, je tiens à vous remercier tous du fond du coeur de vos si nombreux messages d’amitié et de solidarité suite au terrible incendie qui vient de frapper la cathédrale Notre Dame de Paris.

J’étais hier soir sur les quais de la Seine, au milieu d’une foule immense et silencieuse de Parisiens et de visiteurs étrangers sous le choc, et nous assistions ensemble, impuissants, à la catastrophe en cours, tandis que les pompiers de Paris se battaient courageusement contre le feu.

L’émotion mondiale qui se manifeste aujourd’hui nous va droit au coeur et montre combien Notre Dame fait partie de notre mémoire à tous, avec ses gargouilles effrayantes et familières, les silhouettes inoubliables de Quasimodo et d’Esmeralda, et l’ombre immense de Victor Hugo.

Ce vaisseau immobile qui a traversé 850 ans de notre histoire, ce patrimoine architectural, spirituel et littéraire unique font vraiment partie de notre bien commun à tous.

C’est pourquoi nous savons que, si notre coeur est aujourd’hui en cendres, cette cathédrale de notre enfance et de nos rêves, nous la reconstruirons.

Denis Gaillard

Ambassadeur de France en Bolivie

publié le 16/04/2019

haut de la page