Projet de sauvetage de la faune sauvage de la Chiquitanía [es]

Jean-Luc Sanchez, ancien ASI de cette ambassade, a monté un projet de sauvetage de la faune sauvage de la Chiquitania, son centre d’opération se trouvant à la Municipalité de Roboré.

Après un appel d’aide lancé à travers son facebook et comptant sur l’aide financière de ses connaissances, le 14 septembre Jean-Luc a commencé son opération.

3 tonnes d’aliments achetés dans les alentours de Roboré, dont 1100 kilos de fruits divers (bananes, melons, papayes, pastèques, mandarines, tomates, oranges, ananas) et de graines tels que maïs et sorgho entre autres, ont été distribuées à l’intérieur de la foret brûlée, près de Yororoba et Quituniquiña. Des trous ont été creusés un peu partout pour verser de l’eau.

Ce travail à été possible grâce à l’aide de 35 volontaires dont une bonne vingtaine de jeunes du Colegio Marista de Roboré (15 lycéens + professeurs et un couple de parents d’élèves), de fonctionnaires de la Mairie de Roboré dont notamment une biologiste, la Responsable de l’environnement ainsi que des bénévoles.

Une deuxième incursion pourrait avoir lieu en fonction des fonds réunis auprès de l’Ambassade de France et de la Communauté française de La Paz. Elle permettrait d’alimenter d’eau les fontaines artificielles creusées un peu partout. En effet, les températures élevées et la déshydratation constituent un problème majeur pour les animaux qui essayent d’échapper au feu.

publié le 18/09/2019

haut de la page