La Fête de la Musique 2017 à La Paz

« Liberté d’expression et des droits de la femme »

Le 24 juin dernier, la chanteuse franco-chilienne Ana Tijoux, le slameur français Nicolas Seguy, le groupe de rap franco-bolivien FM11, le rappeur bolivien Erizo, l’artiste urbaine bolivienne Knorke Leaf, les danseurs boliviens de Hop Crew ainsi que le Dj Bolivien "Dj QUIEN" ont participé à la Fête de la Musique 2017 dont le thème était consacré à la liberté d’expression et aux droits de la femme.

Ce grand événement a été organisée par l’Ambassade de France en Bolivie, l’Alliance Française de La Paz et l’entreprise Mi Teleférico.
De nombreuses autres institutions ont appuyé l’événement : parmi celles-ci, figure notamment Solidar Suiza, qui a permis la venue de treize jeunes de Huanuni, Tarabuco, Sucre et El Alto. Ces jeunes, issus du projet LanzARTE, ont participé durant deux journées à un atelier d’improvisation musicale sous l’égide d’Ana Tijoux et ses musiciens, Raimundo Santander et Ramiro Duran. Alan Galvez, qui coordonne le programme LanzARTE, a joué un rôle essentiel permettant le bon déroulement de ces ateliers.

La collaboration musicale obtenue lors de ces ateliers a permis aux jeunes artistes de vivre un moment de grande émotion en rejoignant sur scène Ana Tijoux le soir du concert.

Ana Tijoux en conférence.
Les répetitions
AnaTijoux en concert !.

De plus, l’apparition sur scène de la grande chanteuse bolivienne Luzmila Carpio venue accompagner Ana Tijoux et Nicolas Seguy lors d’un rappel émouvant, a clos cette Fête de la Musique 2017 de grande qualité.

Ces différents artistes boliviens et internationaux sont intervenus dans le cadre du projet intitulé « Femmes, les défis d’aujourd’hui et de demain » mis en place par l’Ambassade de France en Bolivie au cours de l’année 2017 à travers différents événements (spectacles, expositions, conférences, ateliers, etc.).

Près de 2000 personnes ont assisté à ce spectacle et ont pu apprécier la qualité des artistes présents.

publié le 19/07/2017

haut de la page