Le gouvernement français prolonge la mission des forces militaires françaises de la sécurité civile en Bolivie. [es]

JPEG

A la demande des autorités boliviennes, le gouvernement français a décidé de prolonger la mission en Bolivie des forces militaires françaises de la sécurité civile : leur départ était effectivement initialement prévu le 22 septembre, mais, compte tenu de l’intensité des incendies et des conditions météorologiques qui restent défavorables, elles continueront à intervenir sur le terrain jusqu’au 29 septembre prochain.

Après l’envoi d’une première mission préparatoire, un détachement de 38 pompiers français était arrivé le 7 septembre dernier à Santa Cruz à bord d’un avion A 330 Neo spécialement affrété par Airbus, transportant également 2 tonnes de matériel de protection destiné aux forces boliviennes de sécurité civile. Le détachement avait été accueilli par le Président Morales.

JPEG

Ce détachement avait été rejoint dès le lendemain par 4 spécialistes de l’utilisation de drones destinés à repérer de manière précise les feux de forêt à combattre.

Depuis cette date, le détachement français est positionné à San Ignacio de Velasco, ville à partir de laquelle il effectue des rotations quotidiennes à bord des 5 hélicoptères mis à leur disposition pour effectuer des largages d’eau ou des interventions au sol.

Le détachement planifie ses interventions en liaison étroite avec les autorités boliviennes et avec l’équipe de coordination européenne, sur la base de reconnaissances par drones ou de reconnaissances aériennes. Elles ont déjà permis la sauvegarde des habitations et des infrastructures de quatre villages (Monte Verde, Tierra Hermosa, Tierra Firme et San Jose de la Embocada) ainsi que l’extinction de 250 hectares de feu.

JPEG

L’ensemble de cette opération est co-organisée par le Ministère français de l’Intérieur et le Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères. Elle bénéficie également du soutien financier du secteur privé français, à travers la Fondation Airbus (pour la mise à disposition des hélicoptères chargés des largages d’eau) et par la Fondation LVMH / Louis Vuitton – Moët Hennessy (pour la mise à disposition des autres hélicoptères et pour un don à venir en matériel supplémentaire destiné aux forces boliviennes).

La préparation de cette opération avait fait l’objet d’un entretien téléphonique entre les Présidents Macron et Morales le 6 septembre dernier.

publié le 20/09/2019

haut de la page