Les « journées annuelles de jeunes américanistes » [es]

À l’initiative de l’Institut français d’études andines, IFEA, du Centre d’études mexicaines et pour l’Amérique centrale, CEMCA, de la Casa Velázquez de Madrid et de l’Institut des Amériques, de jeunes chercheurs en sciences sociales spécialistes de l’Amérique latine se réunissent chaque année pour partager leurs travaux.

JPEG

Cette année, et pour la première fois, grâce à l’appui de la Faculté des Humanités et sciences sociales de l’Université majeure de San Andrés, UMSA, ces journées se sont déroulées en Bolivie, au Centre d’études boliviennes, IEB, de La Paz. Une vingtaine de jeunes argentins, boliviens, colombiens, équatoriens, espagnols, français, mexicains, péruviens eturuguayens ont ainsi pu travailler pendant deux jours sur le thème « politiques économiques et culturelles en Amérique latine : entre participation, marges et transgression ».

Camille Goirand, enseignant-chercheur à l’Institut des Hautes études pour l’Amérique latine, IHEAL, de Paris a donné la conférence de clôture de ce séminaire sur le thème « La democraciaparticipativa, de las políticas de desarrollo a las prácticas sociales en concreto ».

Le 3 juin, des spécialistes en sciences sociales de Bolivie se réuniront à Paris pour débattre du thème « Bolivie 2019, quelles perspectives de changement ? » dans le cadre de la Semaine de l’Amérique latine. Pablo Quispe, UMSA, présentera à cette occasion la Bibliothèque du bicentenaire créée par le Centro de investigaciones sociales, CIS, de la Vice-Présidence de l’Etat Plurinational, en présence de S.E. l’Ambassadeur de Bolivie à Paris, M. Juan Gonzalo Duran.

publié le 03/06/2019

haut de la page