Remise du Prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’Etat de Droit [es]

La lauréate, qui fait partie des quinze défenseurs des droits de l’Homme de quinze pays différents ayant reçu le prix cette année, est une défenseure des droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA en Bolivie.

L’Ambassadeur de France en Bolivie, M. Denys Wibaux, et le chargé d’affaires de l’Ambassade d’Allemagne en France, M. Adrian Seufert, ont remis, lors d’une cérémonie officielle, le prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’Etat de droit 2017 à l’activiste bolivienne Gracia Violeta Ross Quiroga, le mercredi 13 décembre 2017 à l’Alliance française de Sopocachi, La Paz. Gracia Violeta est la première bolivienne à recevoir cette distinction.

La lauréate, qui fait partie des quinze défenseurs des droits de l’Homme de quinze pays différents ayant reçu le prix cette année, est une défenseure des droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA en Bolivie. Son engagement consiste, entre autres, en une lutte juridique afin d’obtenir que les lois nationales soient appliquées et respectées et que les personnes séropositives puissent pleinement jouir de leurs droits. De plus, au travers de l’organisation qu’elle préside, la REDBOL, Gracia Violeta travaille sans relâche à la sensibilisation de tous sur ce qu’est le VIH/SIDA, les conditions de vies des personnes séropositives et les stigmas et discriminations quotidiennes dont elles sont victimes. A l’international, Violeta a travaillé et continue de s’engager auprès d’organisations internationales telles que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plusieurs agences de Nations unies et UNITAID.

Le prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’Etat de droit est octroyé depuis 2016 par l’Allemagne et la France à l’occasion de la journée internationale des droits de l’Homme (célébrée le 10 décembre chaque année). A travers ce prix, les deux pays réaffirment leur soutien aux personnes luttant pour la promotion des droits de l’Homme et/ou s’engageant pour la protection de l’Etat de droit. Ainsi, l’Allemagne et la France expriment leur engagement permanent aux droits fondamentaux et appuient le travail de tous ceux luttant pour leur respect.

Le droit au plein accès à la santé est un des droits fondamentaux soutenu par l’Allemagne et la France. De plus, les deux pays contribuent de manière significative à la lutte au niveau international contre les pandémies comme le VIH/SIDA, la tuberculose et la malaria.

Le processus de sélection des lauréats du prix franco-allemand est le suivant. Les ambassades d’Allemagne et de France dans le monde soumettent des propositions de candidatures à leurs Ministères des affaires étrangères respectifs à Berlin et Paris. Ensuite, d’un commun accord, les autorités compétentes des deux pays choisissent les candidatures qui seront retenues.

Cette année 15 défenseurs des droits de l’Homme du Bangladesh, Bénin, Bolivie, Egypte, Equateur, Philippine, Koweït, Macédoine, Népal, Nigéria, Russie, Sri Lanka, Turquie, Ukraine et Venezuela ont reçu le prix.

Pour en savoir plus sur l’engagement de la France dans la lutte contre le VIH/SIDA veuillez cliquer sur les liens suivants : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/aide-au-developpement/les-financements-innovants-pour-le-developpement/article/l-engagement-de-la-france-pour-unitaid-facilite-internationale-d-achat-de et https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/sante-securite-alimentaire-nutrition-et-agriculture-durable/sante/unitaid/

publié le 18/12/2017

haut de la page